Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

017 ; SPECTACLES du Théâtre La Colline, 2010, 2011 : " Portraits de femmes, opus 2 ", presse...

SPECTACLE

 

P F opus2, affiche 2011

 
  " Portraits de femmes, opus 2 "
 
Textes de Franca Rame, Dario Fo, Jean-Michel Ribes, Roland Topor
 
Acteur et mise en scène :
gyslain Lelouche
 
Comédie, bouffonerie, burlesque, pantomime
Joué en 2010, 211
 
5 textes :
 
F Rame et D Fo
" Prologue " : ou il est dit l'omniprésence du sexe masculin.
" Une femme seule " : ou une femme enfermée chez elle raconte sa vie à une nouvelle locataire qui habite l'immeuble d'en face.
J-M Ribes
" Ultime Bataille " : un couple, au balcon du 12ème étage...
F Rame et D Fo
" Le réveil " : ou une femme, à 6 h 30 du matin, en retard pour son travail, son bébé dans les bras, le mari qui dort, se refait la journée d'hier car elle a perdu ses clés.
R Topor
" Bataille intime " : un homme, une femme ? On ne sait pas, mais il ou elle préfère le dire ici, à tout le monde , plutôt qu'à la police.
 
Extraits d'interviews de gyslain Lelouche :
 
C'est une comédie, une bouffonnerie, une burlesque ou les femmes de tout milieu parlent des femmes, de leur condition de vie, servitudes sociales et sexuelles, difficultés, frontières privées, sociales, professionnelles, tabous... à la fois annonciatrices et dénonciatrices, et bien sur révélatrices. " Nous allons beaucoup rire dans ce spectacle et même et surtout, rire de nous..."
 
Les textes sont plein de sens, de vie, écrits de 1970 à 1980... à peu près. Il y a longtemps que je souhaite les jouer. Plusieurs monologues pour plusieurs personnages de femmes... oui... c'est un homme qui les joue. En principe ils sont pour les femmes. Mais l'homme, " Le Sexe masculin " étant justement le protagoniste de ces histoires, des trop grandes et nombreuses difficultés que rencontrent les femmes, il me paraît nécessaire de les jouer.
Donc l'homme joue la femme, qui critique l'homme, qui rie d'elle-même et l'homme se rit de lui. 
Oui, j'ai enlevé les décors. Il n'y en a pas. Donc, je joue les décors. L'espace jeu est circulaire, le jeu d'acteur est contemporain tout en s'inspirant de diverses techniques, divers genres de théâtre ; pantomime, comique de répétitions, grotesquia.
 
Ces choix afin que le spectacle soit le plus intemporel possible. Car c'est malheureux, ces histoires sont d'actualités depuis si longtemps que... Oui trop longtemps. Il nous faut parler d'hier, d'aujourd'hui et de demain. Et puis aussi et surtout ; les textes sont magnifiques. Ils appellent à cette intemporalité ; humour noir, absurde, irréel er réel, presque dramatique...
                                                         
                                                             gyslain Lelouche

 

 

M Libre, P de f, opus 2, 2011